Maurice Nadeau est né à Rivière-du-Loup au milieu des années 30.

Il grandit sagement dans cette petite municipalité jusqu’au retour de son père qui combattait outre-mer durant la deuxième Guerre mondiale. Sa famille ira alors s’établir à Rivière-Ouelle. C’est à l’école du rang qu’il fit ses premiers pas à titre de comédien.

En 1968, il s’établira à Longueuil avec sa petite famille. Occasionnellement, il écrit et joue dans de petits sketches au sein du Club Optimiste Jacques-Cartier. Un jour, un membre de ce Club fait la remarque suivante : « Ce serait intéressant si on pouvait monter une vraie pièce de théâtre ». L’idée germe dans sa tête et quelques semaines plus tard, il pond sa première pièce de théâtre : « La libération de l’homme » qui sera joue à deux reprises par des membres optimistes. Des gens qui l’ont vu en parleront à leurs amis et elle sera joué à Chapleau en Ontario, à Milot au Lac-Saint-Jean et à Saint-Cyrille de Wendover près de Drummondville. Elle sera réécrite en 1997 et rejouée par les membres optimistes sous le titre de « Libération conditionnelle ».

Maurice Nadeau fera partie de différentes troupes de théâtre dont  : L’Atelier théâtral de Longueuil, La Renaissance de Montréal, Les Joyeux Complices de Laprairie, Le Boulev’Art de Longueuil et le Théâtre de la Montérégie avec lequel il fit trois tournées en France.

Sa passion étant de toujours jouer avec les mots, il a travaillé près d’une quinzaine d’années à la rédaction d’un dictionnaire humoristique qui a été publié sous le titre Dictionnaire humoristique d’un libre penseur.

 

Bibliographie :

    •    Dictionnaire humoristique d’un libre penseur, 2 éd.

    •    Dictionnaire humoristique d’un libre penseur, tome 2

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

© 2017 par Raymond Gallant.